Planète Publique est au service de l’amélioration des stratégies de politiques publiques et des stratégies des acteurs associatifs et privés en faveur du bien commun.
Notre cœur de métier est l’évaluation de politiques publiques et de programmes, c’est-à-dire le jugement de valeur argumenté sur ces actions.

Découvrez Planète Publique

Les métiers que nous portons concernent tous les domaines de l’action publique ou de l’action associative ou privée en faveur du bien commun. 

Nous intervenons sur des domaines variés de politiques publiques comme de projets. Les champs suivant concentrent une forte part de nos interventions :

Aménagement urbain
Les projets d’aménagement urbain et d’infrastructures,

qu’il s’agisse de démarches participatives réglementaires ou volontaires, sur des espaces publics ou privés, à l’échelle d’un quartier, d’une ville ou d’un territoire (métropole, région …)

Développement territorial
Le développement territorial :

nos missions touchent fréquemment l’aménagement du territoire, l’habitat et le logement, la mobilité et les transports , …

Environnement
L’environnement :

nous connaissons bien les problématiques de l’eau, de l’énergie, de la biodiversité … et plus largement les politiques de Développement durable

Santé
La santé :

nous pratiquons régulièrement les questions de santé publique, de promotion de la santé, de prévention, d’organisation des soins, de parcours du patient …

Développement humain
Le développement humain :

nous nous intéressons fortement au développement par l’éducation, la culture, la citoyenneté, l’attention portée à la jeunesse, …

Pour ces domaines, Planète Citoyenne met en lien et fait se rencontrer :

Les « usagers »

Bénéficiaires, habitants, riverains, clients… quel que soit le nom qu’on leur donne, tous ceux qui sont susceptibles d’utiliser le service ou l’équipement, de percevoir les effets de l’action publique, et d’apporter ainsi leur « expertise d’usage ».

Les « profanes »

Les citoyens « ordinaires », n’ayant pas de pratique ou de connaissance particulière, qui, après information et débat contradictoire, peuvent donner un avis éclairé sur un sujet particulier.

Les « hors-champ »

Les citoyens que l’action publique a du mal à identifier et connaitre, qu’ils soient en rupture de parcours, isolés, exclus, illettrés, non recourant ou simplement désintéressés.

Les « concernés »

Ceux qui s’intéressent à la vie sociale, politique, économique ; ceux qui sont engagés dans des associations, des partis, des groupes de réflexion ; ceux qui, bien souvent, participent avec enthousiasme aux processus de concertation.

Les forces vives et parties prenantes

Associations d’intérêt, entreprises, partenaires…

Les « initiés »

Qui travaillent directement au service de l’action publique : les élus, les fonctionnaires, les techniciens ou encore tous ceux qui qui connaissent le sujet : experts, associatifs, universitaires…

Pour découvrir nos outils